Pont suspendu de Niouc

Pont suspendu de Niouc

Dernière mise à jour le par Marie-Claude Stoeri

5447522269_b8ff8a9336_o.jpg   pontdeniouc.jpg  

Texte : pontsuspendu.ch

L'usine de Chippis et ses activités ont considérablement diminué la capacité de production des terres de Chippis et a rendu malade le bétail, surtout de 1916 à 1918, par les émanations délétères des gaz de l’Usine. Cet état de fait a été un argument clé pour la construction du bisse-siphon de Niouc et de son subventionnement.

Pour fuir Chippis il fallait donc irriguer Briey. Chaque propriétaire a un pied à terre sur ce plateau. Un séjour prolongé hors des fumées de l’Usine aura d’abord les plus salutaires effets sur la santé des habitants de Chippis et des enfants en particulier, tout en leur procurant un joli gain matériel dans la culture de leurs terres améliorées. A cause de son état, le pont est fermé et la conduite abandonnée. Une nouvelle conduite est ensuite construite, par le consortage du bisse de Briey, au-dessus du pont, avec une nacelle de contrôle technique pour acheminer l’eau de la rive droite de la Navizence (lieu-dit Ricard) sur la rive gauche pour alimenter le bisse de Briey. 

Durant 1921 deux projets de passerelles étaient en concurrence. Le premier projet prévoyait la construction d’une canalisation à brides reposant librement dans les étriers du pont, terminée en aval par un joint de dilatation et une passerelle piétonne au-dessous de la conduite, tandis que le deuxième prévoyait la pose de tuyaux ordinaires à emboîtement pourvus d’une bague de sûreté en fonte maintenant le joint en plomb fixé au tuyau à l’aide de boulons à crochets, sur lequel serait posé un plancher piétonnier.

 

 Nouvelle vie :

 

  • En 1981, le consortage du bisse de Briey, vendu à Claude Forclaz, le pont suspendu, les droits de passage et d’ancrage, pour la somme symbolique de 1 fr.
  • En 1988, l’Association des amis du pont suspendu de Niouc est constituée. Benoit Salamin est nommé président de l’association des amis du pont suspendu de Niouc. L’association a pour objectifs d’acquérir le pont, en assumer et en gérer les droits de propriété, favoriser les visites de cet ouvrage, respecter et conserver ce témoin du passé. L’association rachète le pont, cette même année, à M. Claude Forclaz, pour la somme de 2 frs.
  • En 1996, après plusieurs années de fermeture au public, le pont suspendu est rénové, avec l’aide des amis du pont ainsi que d’autres bénévoles.
  • En 1997, Manfred Wenger organise des activités extrêmes depuis le pont, dès lors l’on peut y pratiquer le saut à l’élastique, saut pendulaire et tyrolienne.
  • En 2008 Francine Schalbetter est nommée présidente de l’association des amis du pont suspendu de Niouc
  • En 2011, M. Stéphane Albasini organise depuis le pont suspendu des descentes en rappel, jusqu’à la Navizance, dans le cadre du circuit des trois bisses
  • Manfred Wenger décède fin 2011. L’exploitation des activités extrêmes du pont suspendu sont reprises en 2012, par la société EuroBungy, plus spécifiquement par Peter Raidt et Catherine Schlineger, qui axent leurs activités sur la sécurité et le professionnalise de la prise en charge des participants.
  • Le 16 avril 2014, vu l’intérêt de la commune d’Anniviers, le Conseil d’Etat a homologué la modification partielle du plan d’affectation de zone et de détaille, pour les parcelles attenantes au pont, pour y exercer et développer des activités sportives et récréatives.
  • Fin 2015, Julien Torrent est nommé président de l’association des amis du pont suspendu de Niouc, avec pour mission d’augmenter le nombre de membres cotisants et de développer le secteur et les activités liées au pont.
  • Avril 2016, la buvette d’accueil provisoire devant être démontée, l’association de amis du pont suspendu de Niouc et la société Eurobungy réalisent ensemble un projet de construction de buvette avec petite terrasse panoramique et lancent en parallèle une recherche de fonds “de quelle couleur elle est ta planche ?”, auprès de privés, petites et moyennes entreprises, pour financer ce projet et participer à l’entretien et la rénovation du pont.
  • Du 16 au 20 mai 2016, 18 bénévoles recrutés via les réseaux sociaux et 4 collaborateurs d’Eurobungy se sont relayés durant plus de 220 heures pour la repeinte du pont, sous la supervision de Catherine Schlineger, responsable de la société Eurobungy. Cet événement est couvert par les Médias, avec respectivement un article dans le Nouvelliste du 18 mai et un dans le journal de Sierre du 20 mai. 
  • 1er juin 2016, lancement d’une nouvelle activité unique au monde, organisée par Gautier Bourgard : le « Rope Jump » au pont suspendu de Niouc. Il s’agit d’une nouvelle activité, ouvert à tous, d’immersion dans le monde du Base jump, sans devoir se soucier de l’ouverture d’un parachute.
  • 8 juin 2016 de nouveaux filets de protection sont posés par la société Eurobungy.

 

Navigation

© Anniviers Tourisme - Web-design et création Yanis Chauvel