Mayen

Mayen

Dernière mise à jour le par Adriana Tenda Claude

Extrait du Parcours Historique de St-Luc (poste n.1) - Réalisé par Willy Théler en collaboration avec Simone Salamin

 

image

Grange-écurie en zone mayen

 

Les mayens sont les clairières, avec de petites constructions, disséminées entre la zone d’habitation et l’alpage. Le bétail est amené dans les mayens avant la montée à l’alpage (inalpe) et après sa descente de cet alpage (désalpe). Le fruit de la traite est, en principe, transformé en tomme et en sérac, rarement en fromage.

« Mayen » désigne aussi la construction très primitive que se partageaient parfois plusieurs copropriétaires, dans les mayens les plus éloignés du village. Une chambre commune était meublée d’une grande table, deux bancs, un fourneau maçonné, une rangée de lits à deux étages. Chaque copropriétaire avait son lit, son bahut et ses crochets porte-habits. La cuisine-âtre était le plus souvent la pièce de la vie communautaire. A la cuisine se trouvaient : une crémaillère, un trépied, une marmite, une casserole, une poêle, une chaudière à cailler le lait. A la cave, il n’y avait pas de tonneau à vin, mais un « bréno » à plusieurs rayons, inaccessible aux souris, où séchaient les tommes.

 

© Anniviers Tourisme - Web-design et création Yanis Chauvel