Illgraben

Illgraben

Dernière mise à jour le par Marie-Claude Stoeri

 

543.JPG   545.JPG  

 

Texte : Livre / Les promenade botaniques de Chandolin / En vente dans les Offices du Tourisme de la Vallée

Au XIVe siècle a eu lieu à l'arrière de Chandolin une série d'éboulements dans l'Illgraben. En effet, cette immense entaille, jaune pâle et ocre, ne cesse de s'agrandir et d'alimenter en aval le plus vaste cône d'alluvion de Suisse. La déclivité et la nature friable du substrat fait que la végétation n'arrive presque pas à prendre pied sur les flancs. Par temps d'orage, des îlots de forêts se décrochent du sommet et dévalent la pente, faite en avant.

Cette partie des alpages appartenait à la commune de Loèche, et la frontière linguistique était marquée par le grand bisse qui passe sous le village de Chandolin. Du fait de l'érosion continuelle de l'Illgraben, les gens de Loèche n'ont plus eu accès aux mayens se trouvant au-dessus de Chandolin. Les Anniviards ont alors pris possession du territoire abandonné pour y installer leur village, et c'est ainsi que Chandolin est devenu francophone.

Aux abords du cirque de l'Illgraben, le vent souffle continuellement. Bien que la pente exposée au sud-ouest, les températures sont généralement basses.

 

 

 

 

 

Navigation

© Anniviers Tourisme - Web-design et création Yanis Chauvel