Bardeau de mélèze

Bardeau de mélèze

Dernière mise à jour le par Marie-Claude Stoeri

 

bardeaux.jpeg   bardeaux.jpg    

Marcel Salamin de St-Luc                          Pose de bardeaux

 

Les forêts de mélèzes composent nos paysages de montagnes, ils sont facilement reconnaissables à l’automne lorsque leurs aiguilles virent à l’orange. Le mélèze est le seul résineux d’Europe à perdre ses aiguilles pour la saison d'hiver.

Le mélèze est un arbre résineux qui pousse exclusivement dans les Alpes et en Europe centrale au-dessus de 1000m.

Utilisé sans protection, le mélèze est connu pour prendre avec le temps une patine grise argentée du plus bel effet et il devient noir avec les années.

Le bardeau de mélèze

Le bardeau mélèze, fendu sur 2 faces, est une planchette de bois utilisée comme élément de revêtement de toiture. Il est l'ancêtre de la tuile, de l'ardoise, et de l'éternit. En Valais, le bardeau conserve une place privilégiée, traditionnel, on le retrouve sur l'église, comme ossature de madrier pour la construction des maison, le mayen, les écuries et les raccards.

Simple

Le bardeau de mélèze ne demande aucun entretien, au fil des ans, de par sa spécificité il assure sa propre défense contre les moisissures et les insectes. Il fait également office de régulateur thermique de tout le bâtiment.

Résistant

Les recherches dans la région ont permis de déceler, selon les analyses du laboratoire de dendrochronologie d'Yverdon, des bardeaux de mélèze posés au milieu du 19ème siècle. Le respect d'une fabrication artisanale, alliée à une bonne pente, assure un bon écoulement des eaux et une excellente adaptation aux rudes conditions hivernales. Il assure également une bonne ventilation du toit.

Par M-C Stoeri : sources / sites / culture-patrimoine bâti / Maisons paysannes / ballenberg.ch

 

Navigation

© Anniviers Tourisme - Web-design et création Yanis Chauvel