Centre du Valais

Centre du Valais

Dernière mise à jour le par Adriana Tenda Claude

Article rédigé par Simone Salamin pour "Les 4 Saisons d'Anniviers"

 

LE CENTRE DU MONDE ? NON, SEULEMENT LE CENTRE DU VALAIS !

Et pourtant, il en a fallu de l’entêtement à l’Ayentôt André Morard, géomètre de son état, accompagnateur en montagne et grand connaisseur de cartes par passion, pour s’atteler au grand travail de recherche permettant de situer le centre du Valais.

Historique

En 1988 déjà, informé que le Service Topographique de la Confédération marquait ses 150 ans en situant le centre de la Suisse, André a été titillé par cette idée et a voulu reproduire cette démarche pour le Valais. Un long travail a alors commencé, recherches d’informations, de partenaires de discussions, d’entretiens, de téléphones…

Puis, de calculs en mesures, l’informatique ayant fait son irruption entre-temps pour faciliter un peu le processus, André a entrevu le résultat qui estimait la région de la Bella-Tola proche du centre recherché.

Avec l’aide de Swisstopo, qui avait pu fixer le point central du canton d’Uri, le centre du Valais a finalement été désigné de façon exacte à 1870 m. d’altitude, près des mayens de Gillou d’en Haut, sur le chemin qui va du Prilet à St-Luc vers l’hôtel Weisshorn.

Mise en œuvre

A partir de ce moment, après une vingtaine d’années de sueur, André a mis les bouchées doubles. Une visite épique au teneur de cadastre de l’époque, Antoine Salamin, lui a confirmé que le lieu en question était propriété de la Bourgeoisie de St-Luc. Mais Antoine trouvait bien curieux l’intérêt porté par André à cet endroit hors-zone… aurait-il eu l’idée de construire une buvette ? Mais André tenait son secret bien au chaud. Il a donc pris contact avec Raphaël, le président de la Bourgeoisie, avec Simon, le président de la commune d’Anniviers qui a transmis le dossier à Augustin, conseiller communal. Tout ce petit monde, enchanté de cette découverte, a mis à disposition l’aide ultime pour transporter et poser l’imposant totem de mélèze imaginé par André et gravé des inscriptions « centre du Valais » et des coordonnées « E 612,813 / N 117,582 ». Un drapeau valaisan a été fixé au sommet et voilà, c’était fait ; André en a été tout ému, après cet interminable parcours, bien plus long que la plus longue des randonnées qu’il organise.

Evénement officiel

A la fin juillet 2009, une petite fête a été organisée pour marquer l’événement. Pour Valrando, André a prévu une randonnée de plusieurs jours, partant du centre du Valais pour arriver au centre de la Suisse. Il a réservé la surprise à son groupe quant au lieu de départ ; un bus a emmené les randonneurs, leur guide et des représentants de Valrando aux Moulins de St-Luc pour un apéro offert par la Bourgeoisie. De là, tous ont marché jusqu’au lieu en question où, enfin, André a pu expliquer toute cette histoire et baptiser dignement le trek, du « centre du Valais  au  centre de la Suisse », ce dernier situé sur l’Älggialp, au-dessus de Meiringen dans le canton d’Obwald. Augustin et Raphaël ont transmis le message des autorités en remerciant André pour avoir mis en pratique le dicton « avant de lâcher on ne lâche pas »…

Aujourd’hui

Cette belle démarche bénévole accomplie, il faut maintenant agrémenter le lieu pour le rendre plus accueillant, y placer un petit banc, fixer une plaque sur le totem pour expliquer les chiffres correspondant aux coordonnées géographiques, entre autres.

Depuis 2009, des manifestations se sont déroulées à cet endroit. En 2012, par exemple, Les Mensurations Fédérales ont effectué le déplacement pour leur 100è anniversaire.

Dans un autre registre, M. Gerhard Zenhäusern, de la Boulangerie du même nom a créé une offre de produits du terroir, tous issus du Valais et travaillés en Valais, avec des partenaires tels que Provins, Biofruits, la fromagerie Walker, et la maison CherMignon. Ces produits se présentent sous le label « 1815 » pour marquer le 200è anniversaire de l’entrée du Valais dans la Confédération.

Et savez-vous quel lieu ont choisi ces entreprises valaisannes pour lancer le concept et le faire connaître par voie de presse ? Eh oui, le « centre du Valais » ! M. Zenhäusern a vu le côté symbolique de l’endroit, implanté non seulement au centre du Valais, mais aussi à la frontière linguistique du Bas et du Haut.

Souhait

Il en aura fallu du temps et de la patience à André pour enfin voir l’aboutissement de ses recherches : glaner des informations officielles avec des délais d’attente improbables, sans cesse rappeler, motiver ses interlocuteurs encore et encore, avoir l’impression parfois d’être mené en bateau… ce qui est un comble pour un guide de randonnées...

De 1988 lorsqu’a germé l’idée jusqu’en 2009 lorsqu’enfin elle s’est concrétisée, d’espoirs en déceptions, quelle ténacité il a fallu démontrer ! Merci à André Morard, aussi têtu qu’un Anniviard.

Son plus grand souhait reste une vraie mise en valeur du « centre du Valais » par un ou des événements à inventer, remise d’un prix, anniversaire, réunion de fées, rencontres originales… Responsables et animateurs touristiques, citoyens engagés, jeunes ou non, enfants d’âge ou de cœur, tous enclenchons la tempête dans nos cerveaux, trouvons des idées pour faire vivre et animer enfin le centre du Valais, situé ici, chez nous, en Anniviers. Le centre du monde n’aura alors qu’à bien se tenir…

Simone Salamin

 

Cette page est en construction et nous invitons toutes les personnes qui veulent contribuer à son élaboration à prendre contact avec Anniviers Tourisme.

© Anniviers Tourisme - Web-design et création Yanis Chauvel